Un point sur les CEE - Certificats d'Economies d'Energie

Le dispositif des certificats d'économies d'énergie, introduit en 2005 par la loi POPE, oblige certaines entreprises (électricité, gaz, chaleur, froid, fioul domestique, distributeurs de carburants) à réaliser des économies d'énergie auprès de leurs clients.  Ainsi, ces « obligés » proposent des primes, des prêts bonifiés ou des diagnostics pour la réalisation de travaux d’économies d’énergie.

 

Comment bénéficier de certificats d’économies d’énergie ?

Les travaux réalisés par les particuliers mais également par certaines entreprises et collectivités locales peuvent être éligibles à ce dispositif. Il faut pour cela que la catégorie de travaux ainsi que les économies d’énergie réalisées rentrent dans les critères du dispositif. Ces critères sont définis par les pouvoirs publics selon un catalogue régulièrement mis à jour (à consulter auprès de l’ADEME ou dans les points d’information du dispositif j’écorénove-j’économise). Deux catégories principales de travaux ressortent de ce dispositif : le changement du système de chauffage existant par un système moins énergivore et les travaux d’isolation du bâti. Pour bénéficier d’aides ou de primes de la part des « obligés », il est indispensable de leur soumettre le dossier avant la réalisation des travaux. Ainsi le dossier pourra être étudié et le montant ainsi que la modalité d’obtention des aides pourront être évalués et programmés. Une fois les travaux réalisés, il faudra envoyer une copie de de la facture détaillé ainsi qu’une attestation de fin de travaux au fournisseur d’énergie auquel a été soumis le dossier. Il est important de noter que les aides ne sont pas obligatoirement financières, elles peuvent également se présenter sous la forme de remises, de bonification d’éco-prêt, de bons d’achat, de conseils…  Il s’agira donc de bien comparer les différentes offres et de choisir la plus adaptée à son projet, tout en sachant que sous certaines conditions, ce dispositif est cumulable avec d’autres avantages financiers type crédit d’impôt.

 

isonat

 

L’isolation des combles, des murs et des toitures en première ligne

Réaliser des travaux d’isolation du bâtiment peut permettre de réaliser des économies d’énergie supérieures à 50%. Pour être éligibles aux Certificats d’Economies d’Energie, les isolants utilisés doivent obligatoirement répondre à certains critères : épaisseur et résistance thermique réelles et existence d’une certification ACERMI et/ou d’un Avis Technique délivré par le CSTB. Les produits d’isolation naturelle proposés par ISONAT, qu’ils soient destinés à l’isolation des combles perdus (Isonat Cotonwool), à l’isolation des murs (Isonat Plus) ou à l’isolation par l’extérieur – ITE (Isonat Fiberwood) sont tous certifiés ACERMI et sont donc éligibles au dispositif des Certificats d’Economies d’Energie selon l’épaisseur et le type de pose choisies en fonction du chantier.