Un nouveau label BBC pour débuter 2012

Publié le : Mercredi 08 février 2012

Plus exigeant car basé sur la réglementation thermique 2012, le label « Effinergie + » lancé le 17 janvier dernier visera une importante évolution de la certification des bâtiments efficaces en énergie.

Ce nouveau label se positionnera également comme un pilote vers l’énergie positive, permettant ainsi la définition d’un futur « cahier des charges ».

 

Quelles évolutions avec le label « Effinergie + » ?

3 grands progrès seront à l’ordre du jour dans la mise en œuvre de ce nouveau label d’efficacité énergétique.

1. L’amélioration de l’enveloppe et de la performance du bâtiment :

- Amélioration l’enveloppe du bâtiment en agissant sur le Bbio (nouveau coefficient qualifiant la qualité énergétique du bâti hors équipement tel que le chauffage, système de refroidissement, eau chaude sanitaire…) et visant une diminution de 20% par rapport au Bbiomax.
isonat- Amélioration de la performance énergétique du bâtiment de logements sur les 5 usages réglementaires (chauffage, production d’eau chaude sanitaire, refroidissement, éclairage et auxiliaires) pour une exigence de consommation maximale (Cepmax) inferieure à 50kWhEP/m².an (variable en fonction de l’usage du bâtiment, de sa zone climatique, de l’altitude, de la surface moyenne des logements …).
- Amélioration de la performance énergétique du bâtiment tertiaire sur les 5 usages réglementaires, avec une exigence de consommation maximale variable en fonction de l’usage du bâtiment (crèche, bureaux non climatisés, enseignement primaire et secondaire, bureaux climatisés) ainsi qu’une partie jour et une partie nuit.

 

 

2. Une évaluation de la consommation énergétique hors structure :

Obligation d’une évaluation des consommations mobilières, les autres usages de l’énergie (médias, électroménager…).
Mise en place de compteurs de consommation liée aux prises de courant.

 

isonat

 

3. Obligation de transparence des résultats :

Un affichage obligatoire sera mis en place pour :

  • La consommation liée aux prises de courant ;
  • La consommation conventionnelle d’énergie primaire pour chaque usage et chaque énergie ;
  • Les besoins bioclimatiques (Bbio) ;
  • L’évaluation des consommations mobilières annuelles réparties par usages ;
  • La part de la consommation couverte par de la production locale d’énergie d’origine renouvelable en %,
  • Les émissions de gaz à effet de serre en kg eqCO2.


Afin de simplifier la mise en œuvre du nouveau label « Effinergie + » par les utilisateurs, un guide d’usage a été édité, détaillant l’utilisation, l’entretien et la maintenance des équipements et du bâti. Ce guide visera notamment à la pérennité des moyens mis en œuvre pour l’obtention de la performance énergétique.