Travaux de rénovation énergétique : évolution de la mention RGE

Créé par les pouvoirs publics, l’ADEME et les organismes de représentation des professionnels du bâtiment, le label RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) sera bientôt indispensable à tous les intervenants issus du secteur du bâtiment. Nouvelle charte à destination des professionnels et lancement de mesures en direction des particuliers, le point sur les dernières évolutions.

isonat

 

La mention RGE concerne les professionnels (artisans, entreprises du bâtiment) intervenant dans les  travaux de rénovation énergétique (en neuf ou en rénovation) et l’installation d’équipements utilisant des énergies renouvelables. Après un premier volet orienté « travaux », le dispositif s’étend aux bureaux d’étude, aux économistes de la construction et aux sociétés d’ingénierie. 

 

Une charte études

La nouvelle charte RGE études signée en novembre 2013 vise à permettre aux maîtres d’ouvrage une meilleure identification des compétences des professionnels en terme d’amélioration de la performance énergétique. En parallèle, l’ADEME prévoit la mise en place d’un principe d’éco-conditionnalité de ses soutiens financiers au 1er janvier 2015. Des aides qui seront délivrées uniquement aux projets bénéficiant d’études titulaires du signe de qualité RGE. 

 

Les mesures en direction des particuliers

Du côté des particuliers, à partir du 1er juillet 2014, seuls les ménages faisant appel à des artisans ou à des entreprises du bâtiment possédant la mention RGE pourront bénéficier des aides fiscales en matière de rénovation énergétique (éco-prêt à taux zéro et crédits d’impôt développement durable). Pour aider les particuliers à trouver un professionnel certifié RGE, l’ADEME a mis en ligne une rubrique spécifique à l’adresse http://renovation-info-service.gouv.fr/trouvez-un-professionnel

 

Artisans et entreprises du bâtiment : comment obtenir la mention RGE ?

Les artisans et les entreprises du bâtiment peuvent obtenir leur certification RGE par l’intermédiaire d’organismes tels que Qualibat, Qualifelec, Qualit'EnR etc… Après une période de formation, un dossier devra être constitué et présenté. Une fois la certification obtenue, le contrôle d’une réalisation sera effectué pour permettre au professionnel de figurer parmi les société présentes sur le site http://renovation-info-service.gouv.fr/ Un certificat de qualification viendra attester du niveau de l’entreprise dans son secteur d’activité. Plus d’informations sur : http://www2.ademe.fr/servlet/KBaseShow?sort=-1&cid=96&m=3&catid=25631

 

Pour vos travaux d’isolation thermique à base d’isolants biosourcés, choisissez des professionnels labellisés RGE. Leur certification vous assure une pose dans les règles de l’art et dans le respect des règles environnementales.