RT 2012 : le nouveau lexique de la performance énergétique

Publié le : Mercredi 13 février 2013

De nouvelles méthodes de calcul pour de nouvelles exigences

Les objectifs de performances énergétiques du bâtiment sont plus que jamais au cœur de la construction. Ces nouvelles exigences de la RT 2012 sont exprimées à l’aide de trois coefficients : le Bbio, le Cep et le Tic. Ces indicateurs de performance, permettent de mettre en place une réponse cohérente de l’habitat face aux attentes de réduction de consommation d’énergie primaire. Désormais à prendre en compte pour la conception et la construction d’un  bâtiment, ceux-ci permettent également d’apprécier les besoins et solutions à mettre en œuvre pour une isolation thermique performante.

 

isonat

 

Comprendre les nouveaux coefficients

Le Bbio correspond au Besoin Bioclimatique d’une habitation ou d’un bâtiment. Evalué à l’aide d’un bilan exprimé en points, il permet de déterminer le bon niveau de conception bioclimatique du bâtiment et les besoins de chauffage, climatisation et éclairage. Le Bbio appuie les choix de la maîtrise d’œuvre intégrant notamment  l’isolation thermique et l’étanchéité de l’enveloppe.
Le BBio obtenu doit être inférieur à un niveau BBio Max, calculé en fonction de différents paramètres dont la zone climatique, l’altitude, le bâtiment et si celui-ci recours ou non au rafraîchissement.


Le Cep ou Consommation en Energie Primaire est calculé en fonction de la consommation des équipements du bâtiment (chauffage, climatisation, eau chaude sanitaire …). Sa norme est fixée à 50 kWh/m² .an depuis la RT 2012. Comme pour le Bbio, une valeur maximale de référence (Cep max) est calculée en prenant en compte la zone climatique de situation, l’altitude, le type et taille du projet…


Le Tic est la Température Intérieure Conventionnelle, il représente le niveau de température ambiante conventionnel calculé en période estivale de fortes chaleurs (température moyenne calculée sur 5 jours hors canicule). Cette valeur doit elle aussi être inférieure à la température intérieur conventionnelle de référence (Tic ref). Inchangé depuis la RT 2000, cet indicateur sera prochainement voué à évoluer pour garantir le confort thermique d’été dans les habitations conformes à la RT 2012.

Intégrés dans la nouvelle réglementation thermique, ces indicateurs sont désormais incontournables et préparent les bases de la future RB 2020.