Rénovation énergétique : quels sont les travaux préférés des Français ?

Les nouvelles problématiques écologiques et économiques ont placé la rénovation énergétique au cœur des débats. Depuis quelques années, les Français font de la rénovation énergétique l’une des priorités dans leurs projets de travaux, avec des budgets variables : si pour la majorité il se situe aux alentours de 5 000€, le budget rénovation peut dépasser les 15 000€. C’est en tout cas ce que révèle un récent sondage réalisé par le site lenergietoutcompris.fr.

 

isonat


3 types de travaux ont la préférence des Français en 2014 :  


Les travaux d’isolation

Ils sont considérés comme la priorité pour 40% des personnes interrogées. En effet, c’est le moyen le plus efficace pour réaliser rapidement des économies significatives.

En cas de mauvaise isolation des murs, les ménages doivent faire face à d’importantes pertes énergétiques, qui peuvent vite peser lourd sur le budget.

Une économie significative qui fait la différence en toute saison : l’hiver, l’isolation permet de réduire les déficits de chaleur à travers les murs et les toits, tandis que l’été, l’isolation évite les échanges entre la chaleur extérieure et la fraîcheur de l’habitat.

Les chaudières à condensation

Remplacer les chaudières à condensation était en 2014 la priorité pour 27% des sondés. Remplacer les vieux modèles de chaudières par des chaudières récentes plus économes et plus respectueuses de l’environnement permet de faire des économies intéressantes. De plus, c’est aussi une mesure de sécurité, car les vieux équipements peuvent devenir dangereux avec le temps.

Le chauffage au bois

C’est le crédit d’impôt (30%) sur ce type de matériel qui encourage les Français à réaliser ces travaux.

En France, les équipements de chauffage au bois sont la plupart du temps anciens, il s’agit donc de remplacer un équipement obsolète par quelque chose de plus performant et limitant les pollutions à l’intérieur du domicile.

Qui sont les Français qui réalisent ces travaux ?

Les premiers à réaliser ces travaux de rénovation énergétique sont les retraités (37%) et les cadres (24%).

Une tendance qui s’amenuise depuis la mise en place des nombreuses aides, permettant à tous les ménages d’avoir accès à la rénovation énergétique à un cout plus modéré.

Source : Batiweb