Recyclage du textile : chacun y met du sien !

Le recyclage des vêtements a le vent en poupe, surtout en période de rentrée scolaire. Les grandes enseignes et les associations caritatives encouragent et sensibilisent au tri et au recyclage des garde-robes… Pour Buitex, la revalorisation des textiles est ancrée de son héritage familial. Depuis 1898, l’entreprise récupère les déchets de l’industrie textile rhônalpine afin de leur donner une seconde vie.


isonat

 

Collecte de vêtements : la nouvelle tendance

Jeter les vêtements trop vieux ou trop petits à la poubelle… Voilà une habitude qui se perd et c’est tant mieux ! Désormais, les Français ont de plus en plus le réflexe de trier leurs vêtements et de donner ceux qui ne servent plus afin de les recycler. Le plus courant étant de les amener directement dans l’un des 35000 conteneurs de collecte TLC, dédiés à cet effet. Afin d’être accessibles à tous, ils sont mis à disposition sur la voie publique, les parkings des magasins ou d’entreprises et dans les déchetteries. Les vêtements ont alors une seconde vie : certains sont réutilisés en l’état, d’autres sont revalorisés ou recyclés (chiffons, effilochage, combustibles solides de récupération, etc…).

Le recyclage de textile donne des idées aux grandes enseignes de mode à l’instar de H&M. La célèbre marque suédoise incite ses clients depuis deux ans à ramener leurs vêtements usés contre des bons d’achat. L’opération est un succès et a permis la création d’une collection capsule appelée Close The Loop (« Boucler la boucle ») : 10 pièces en denim fabriquées à 20% de coton recyclé et 80% de textile biologique.

Preuve que le textile peut, et doit, profiter d’une économie circulaire !
En apportant leurs vêtements inutilisés et usagés à des centres de collecte, les Français participent au bien-être de l’environnement et à la création d’emplois… Puisque derrière ces revalorisations, il y a forcément des hommes et des femmes. 

 

Buitex : le recyclage textile en héritage

isonat

Chez Buitex, le recyclage du textile ne date pas d’hier. C’est en 1898 qu’Eugène Buisson créa son entreprise d’effilochage à Cours-la-Ville. Il récupère alors les déchets textiles des fabricants de couvertures et les valorise avant de les revendre. Au fil des années, l’entreprise développe de nouvelles activités et s’attaque au recyclage d’autres matières premières comme le bois, le papier, la toile de jute ou la laine de mouton. Ainsi, Buitex propose des produits innovants et responsables destinés à différents secteurs d’activité : literie, automobile, paysage et bâtiment.

En ce qui concerne le textile, l’entreprise Buitex récupère les déchets de coupe de confection de l’industrie textile rhônalpine (entreprises de filature de coton, chiffons…). Ce qui lui permet de produire des feutres pour matelas, des isolants automobiles, des paillages naturels pour espaces verts ou encore des isolants biosourcés sous la marque Isonat.