RE 2020 – Introduction à la réglementation environnementale 2020

Publié le : Lundi 13 septembre 2021
Au 1er janvier 2022, entrera en vigueur la nouvelle réglementation environnementale pour les logements neufs : la RE 2020. Les ambitions écologiques de ce texte sont fortes, mettant en première ligne la réduction de l’empreinte carbone des bâtiments, la performance énergétique et l’amélioration de la prise en compte de l’inconfort en été.
Seuls les logements neufs seront concernés dès le 1er janvier 2022 par la nouvelle RE 2020 – les exigences  pour les bâtiments tertiaires de bureaux et d’enseignements ne sont pas encore connues et publiées mais on sait quelles seront applicables à partir du 1er juillet 2022. Voici les grands enseignements et principes de cette réglementation environnementale, mais également thermique.

 

Les objectifs de la RE 2020

Construire des bâtiments résidentiels et non résidentiels plus performants que la précédente RT 2012 sur le plan énergétique, prendre en compte et réduire l’impact carbone lié aux consommations énergétiques et aux produits et matériaux de construction qui composent le bâtiment et anticiper l’inconfort en été lié au réchauffement climatique: telle est la philosophie de la RE 2020.

Ce texte, appelé désormais Réglementation Environnementale 2020, se base sur trois grands principes :

  • Privilégier la sobriété énergétique des bâtiments et favoriser la décarbonation de l’énergie. Autrement plus exigeante et sévère que la RT 2012, la RE 2020 œuvre notamment en faveur d’une performance thermique renforcée de l’enveloppe du bâtiment ;
  • Réduire l’impact environnemental des constructions neuves via une prise en compte de leur cycle de vie grâce à l’ACV.
  • Tenir compte des évolutions des conditions climatiques à venir afin de garantir limiter l’inconfort des occupants en été. Objectif : renforcer le confort d’été dans des bâtiments qui devront mieux résister aux canicules qui sont déjà de plus en plus fréquentes.

Misant sur une évolution progressive des techniques de construction, des filières de l’industrie et des solutions énergétiques, la RE 2020 fait désormais une place de choix aux matériaux biosourcés, avec le bois en construction et l’isolation en fibre de bois en première ligne !

 

Le calendrier de la RE 2020

L’application de la RE 2020 se déroulera en trois temps :

  • Résidentiel neuf : au 1er janvier 2022
  • Bureaux et locaux d’enseignement neufs : au 1er juillet 2022
  • Reste du tertiaire : courant 2022 et jusqu’à 2023

A NOTER : Le premier texte d’application de la RE2020, le Décret n°2021-1004 du 29 juillet 2021 est paru au Journal Officiel du 31 juillet 2021. https://www.legifrance.gouv.fr/download/pdf?id=Y9LyRJ3tkBWsZEVIQZBXMJOztP5gCXMNFUg5VvtB7GA=

En parallèle, des travaux ont débuté pour la création d’un label RE 2020 qui devrait aller plus loin que les exigences de la règlementation. Il est important de rappeler qu’une règlementation correspond à des exigences minimales.

 

RE 2020 : une réglementation thermique et environnementale à la fois

Nouveauté : la RE 2020 demande à la fois un calcul de la performance thermique comme la précédente règlementation et un calcul de l’impact carbone des constructions et de leurs émissions de CO2 liées aux consommations énergétiques. Ce volet environnemental inédit sera intimement lié à la performance énergétique du bâtiment, ces deux calculs influent étroitement l’un sur l’autre.

En termes de solutions constructives et d’isolation, il s’agira désormais de les sélectionner afin d’optimiser les deux aspects thermique et environnemental : une structure en béton – et sa forte capacité d’inertie – aura un impact carbone plus conséquent qu’une structure légère en bois par exemple, mais la structure en bois nécessitera une enveloppe thermique renforcée pour garantir le confort d’été.

A NOTER : Les impacts environnementaux des produits et équipements sont évalués au moyen d’une méthode européenne normalisée. Ces évaluations servent de support aux déclarations environnementales (DE) fournies par les fabricants et couvrent l’ensemble du cycle de vie de leurs produits : de l’extraction des matières premières à leur élimination. Les FDES (fiches de déclaration environnementale et sanitaire) sont les DE relatives aux matériaux de construction ; les PEP (profils environnementaux des produits) visent les équipements techniques. Toutes ces fiches sont disponibles sur la base INIES (www.inies.fr). C’est à partir de ces fiches que les bureaux d’études thermiques vont pouvoir réaliser une analyse de cycle de vie de l’ensemble des composants du bâtiment.

 

RE 2020 : neuf indicateurs de performance

Le texte de la réglementation environnementale 2020 compte 9 indicateurs de performance (thermique et environnementale) dont 6 avec des exigences, dont certains existent déjà dans la RT 2012, mais se voient renforcés dans la RE 2020.

Performance thermique :

  • Le Bbio pour besoin bioclimatique (en points) : il exprime la conception et la performance de l’enveloppe du bâtiment, hors systèmes énergétiques, via les besoins pour le chauffage, l’éclairage naturel et – nouveauté dans la RE 2020 - le refroidissement à la fois pour les bâtiments non climatisés et climatisés. 
  • Le Cep, nr et cep: Le Cep,nr (nr pour non renouvelable)  complète le Cep (consommation d’énergie primaire), déjà existant dans la RT 2012, en prenant en compte uniquement les consommations d’énergies non renouvelables. Le Cep lui prend en compte les consommations d’énergies renouvelables et non renouvelable. Ils s’expriment en kWhEP/m².an.
  • Le DH (degrés.heures °c,h) : il traduit la durée et l’intensité des périodes d’inconfort dans le bâtiment sur une année, soit quand la température intérieure dépasse la température de référence de confort intérieure de 26 à 28° C en journée et 26° C la nuit dans les logements. Par exemple, 1 DH correspond à un dépassement de la température de confort d’1°C pendant une heure.

 

L’empreinte carbone :

L’empreinte carbone des constructions se base simultanément sur les deux indicateurs suivants nommés Ic pour Indice Carbone, ils s’expriment en kg équivalent CO2/m² (kgeqCO2/m²) :

  • Icénergie : correspond aux émissions de CO2 liées aux consommations énergétiques du bâtiment. Selon la consommation et le type d’énergie utilisée les émissions de CO2 seront plus ou moins importantes.
  • Iccomposant : C’est le poids carbone des produits et systèmes qui composent le bâtiment. Il est calculé en réalisant une « analyse de cycle de vie » (ACV). L’ACV recense les émissions de CO2 de l’ensemble des composants du bâtiment sur une période de 50 ans. La RE2020 utilise une nouvelle méthode, propre à la France et non normée dite « dynamique ». Cette méthode octroie un poids plus important aux émissions de CO2 qui ont lieu en début de cycle de vie, soit pendant la phase de production et de fabrication, et les minimise en fin de vie, soit durant la déconstruction du bâti. L’idée est de favoriser artificiellement les produits stockant du CO2 pour répondre à l’urgence climatique : « Plus une émission de CO2 a lieu tôt plus son impact est fort. »
RE2020 ANTISECHES Isonat HD
Antisèches RE2020