Quelques conseils pour l'isolation d'un garage

Le garage est une pièce de l’habitation qui n’est pas chauffée. Rarement isolé, le garage est donc une source importante de déperditions de chaleur. Il est donc conseillé d’isoler son garage pour réaliser des économies d’énergie, en agissant en priorité sur les parois en contact avec l’intérieur de la maison.

 

Les premières choses à faire pour isoler son garage

Il convient tout d’abord de vérifier l’étanchéité des ouvrants : l’isolation de la porte de garage, mais aussi les fenêtres si elles existent. En colmatant les fuites d’air, vous éviterez déjà d’importantes déperditions de chaleur. Vous pouvez également isoler thermiquement la porte de votre garage si cela est possible ou même envisager de la remplacer avec un produit neuf agissant plus efficacement à la fois contre les pertes de chaleur l’hiver et sur son entrée dans l’habitation l’été.

isonat

 

Isoler les murs de son garage

S’il est recommandé de poser un isolant thermique sur l’ensemble des parois de votre garage, vous pouvez cependant vous concentrer sur les murs en contact direct avec l’habitation. Cette technique vous assurera une rupture efficace des ponts thermiques et augmentera de manière significative les économies d’énergie dans votre logement. Il est important de ne pas négliger d’isoler le plafond du garage si une pièce de la maison est située au-dessus.

 

Quel isolant choisir ?

L’utilisation d’un isolant naturel en laine de bois, comme l'Isonat Flex 40 ou en laine de bois et chanvre comme l’Isonat plus 55 flex - tous deux certifiés Acermi - représente la solution idéale pour isoler un garage grâce à leurs excellentes performances thermiques, hiver comme été, mais aussi grâce aux qualités d’isolation phonique de ces matériaux naturels. Un plus non négligeable lorsque le garage fait également office de buanderie, d’atelier ou de salle de musique !