Précarité énergétique : le constat de l’ONPE en France

Un français sur cinq se trouverait en situation de précarité énergétique. C’est ce que révèle le premier rapport de l’Observatoire National de la Précarité Energétique (ONPE) à l’issue de deux ans d’étude. Le point sur les chiffres, les méthodes d’évaluation et les solutions envisagées.

isonat

Précarité énergétique en France : les critères d’évaluation en cause

Ces chiffres ont été présentés le 3 octobre dernier lors du colloque « Comprendre pour combattre la précarité énergétique ». Selon les indicateurs actuels, 3,8 millions de foyers français se trouveraient en situation de précarité énergétique. Selon l’ONPE, ils seraient en réalité 5,1 millions soit 11,5 millions de personnes. La raison de ce différentiel ? L’indicateur TEE ou taux d’effort énergétique. Seul étalon de mesure, il prend en compte les personnes dont les dépenses énergétiques au sein du logement représentent plus de 10 % des revenus.

 

De nouveaux indicateurs pour mieux mesurer la précarité énergétique

La solution pour procéder à une évaluation au plus près de la réalité : cumuler trois indicateurs et prendre en compte les 30 % de la population les plus touchés.  Ainsi, l’ONPE préconise de retenir la mesure du TEE  réduit aux trois premiers déciles. Un nouvel indicateur doit être ajouté. Il s’agit du BRDE (Bas Revenus Dépenses Elevées).

A ces deux indicateurs s’ajoute l’indicateur de Froid ressenti applicable aux 30 % de la population parmi les plus touchés. Ce critère est scindé en trois volets : installation de chauffage insuffisante, mauvaise isolation, limitation du chauffage en raison du coût. Cette nouvelle configuration vise à mieux évaluer la précarité énergétique pour mieux l’enrayer.

 

Maintenir et pousser les aides à la rénovation thermique

Du côté des solutions, l’ONPE cite le chèque énergie validé par le projet de loi relatif à la transition énergétique. Destiné à financer les différents modes de chauffage, il remplacera le tarif social de l’énergie. Parmi les dispositifs de soutien à la rénovation énergétique des bâtiments, l’ONPE distingue le programme Habiter Mieux piloté par l’Anah. Seul dispositif de masse déployé à l’échelle nationale, il permet aux ménages modestes d’accomplir des travaux de rénovation thermique. Ce programme a permis de rénover plus de 31 200 logements en 2013.

 

Isonat : l’isolation thermique naturelle performante

Isonat by Buitex produit des solutions d’isolation en fibres naturelles et en fibres recyclées. Fabriqués en France à partir de filière maîtrisées, les panneaux isolants Isonat assurent des performances optimales dans le respect de l’environnement.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page « La philosophie Buitex ».