Objectif 500 000 logements : 50 premières mesures

Publié le : Mercredi 02 avril 2014

Lancée par le gouvernement à la fin de l’année 2013, la démarche de concertation «Objectif 500 000» vise l’accélération de la construction et de la rénovation des logements. Objectif : passer de 332 000 logements (chiffres 2013) à 500 000 logements par an d’ici 2017.


isonat
 

 

Menée en collaboration avec les acteurs du logement et de la construction (promoteurs, architectes, artisans…), cette concertation a donné lieu à un rapport rendu en février dernier. De premières mesures ont été retenues. Parmi elles, 50 mesures de simplification ont d’ores et déjà été validées. 

 

Une mise à jour des règles pour plus de cohérence

En ligne de mire, les règles et les normes en vigueur. Dépoussiérage des normes obsolètes, association des professionnels à l‘élaboration des nouvelles règles de construction… Les mesures de simplification s’attachent à coller davantage aux réalités du secteur. Ainsi, la réglementation évoluera en fonction des retours d’expérience, les spécificités des territoires seront prises en compte et les règles respecteront le principe de proportionnalité au regard des enjeux. Par exemple, la réglementation « termites » applicable aux bâtiments neufs à l’échelle du département sera affinée selon une grille de zonage plus restreinte. Autre illustration : l’utilisation du bois en façade pour les grands bâtiments sera désormais autorisée dans la mesure où les nouveaux matériaux résistent au feu, rendant ainsi obsolète la réglementation incendie de 1986.

 

Une vision d’avenir 

La notion de bâtiment numérique sera encouragée pour inciter les professionnels à passer au bâtiment 2.0. La maquette numérique deviendra obligatoire pour les marchés public d’Etat à compter de 2017. En parallèle, Pour valoriser les innovations en terme de performance environnementale, un nouveau label sera créé en 2015. Parmi les professionnels de l’isolation thermique, certains fabricants proposent des solutions inscrites dans une démarche éco-performante. C’est le cas de Buitex, qui limite l’impact environnemental grâce à l’utilisation d’isolants biosourcés Isonat (fibre de bois, coton recyclé…). Pour en savoir plus au sujet de l’éco-isolation : http://www.isonat.com/eco-isolation/philosophie-isonat-isolation_1_1.html