Les professionnels du bâtiment labellisés par le Grenelle

Publié le : Mardi 06 décembre 2011

Aux nombreux labels et qualifications du domaine du bâtiment vient désormais s’ajouter une mention pour les entreprises du bâtiment, destinée à aider les particuliers dans leur choix de prestataire.

Mention « Reconnu Grenelle » pour les professionnels du bâtiment

Ratifiée par l’ensemble des acteurs du BTP le 9 novembre dernier, la mention « Reconnu Grenelle » prendra progressivement place dans le paysage de la construction et de la rénovation.
A compter du 1er janvier 2014, la nouvelle charte signée par les acteurs du BTP entrera en vigueur sur le territoire français. Axée sur la réalisation des travaux d’économie d’énergie liés au Grenelle de l’environnement, cette mention sera attribuée  aux professionnels du bâtiment pour certifier  la bonne qualité des travaux réalisés.
Pensée pour appuyer les différents labels et certifications existantes (BBC, HPE, THPE …),  cette nouvelle qualification des entreprises devrait conditionner à terme l’obtention des aides financières proposées par l’état, tel que l’éco-PTZ. Elle serait attribuée pour une durée de 2 ans.
*Bâtiment Basse Consommation, Haute Performance Energétique, Très Haute Performance Energétique …

 

isonat

 

Un choix simplifié pour les particuliers

Si du 1er janvier 2012 au 31 décembre 2013 le choix de l’entreprise ne sera pas déterminant pour l’accession aux aides de l’état, le label du Grenelle sera dès 2014 une condition sine qua non.
En pratique, les aides seront donc désormais accordées à la condition d’avoir sélectionné une entreprise certifiée par le Grenelle. Cette mention garantira aux organismes prêteurs la bonne conformité  des travaux réalisés avec les exigences des aides.
Le choix d’une entreprise du bâtiment devrait dans les prochaines années devenir une préoccupation majeure pour les particuliers, qui bénéficieront grâce à cette mention de plus de transparence sur les prestations proposées.

A noter : A compter du 1er janvier 2012 et jusqu’au 31 décembre 2013, l’étude technique des dossiers pour l’éco-PTZ sera cependant confiée à l’expertise d’un technicien pour validation du projet.