La fibre de bois pour bien isoler, même en été

Publié le : Vendredi 10 août 2012

Lorsqu’une maison est bien isolée, celle-ci est efficacement protégée contre le froid en hiver, mais va également préserver la fraicheur des pièces en été. Cependant, dans de nombreuses maisons récentes, si l’isolation est satisfaisante en hiver, la chaleur est pour sa part très présente l’été.
Le principe de l’isolation consiste à empêcher les transferts thermiques : la maison doit devenir au maximum étanche aux flux d’airs entre l’extérieur et l’intérieur.

 

isonat

 

Le déphasage, allié de l’isolation

Pour optimiser son isolation en été, il est important de considérer l’épaisseur des murs et leur densité, qui vont influer sur le déphasage. En effet,  au cours de la journée la chaleur extérieure est stockée dans les murs et va progressivement se diriger vers l’intérieur de l’habitation.
Le temps entre le pic de température extérieure et le pic de température intérieure est appelé déphasage et sera un atout pour l’isolation : plus les murs sont denses plus ce transfert se fait lentement.  Plus le temps de déphasage est long plus le transfert de chaleur aura lieu tard dans la journée… ou même la nuit.
Les isolants en fibres de bois et laines de bois bénéficient d’un déphasage très important, jusqu’à 10h pour Isonat Plus 55 Flex par exemple.


Bien choisir son isolation pour l’été

Afin de profiter au maximum de l’inertie des murs, la méthode la plus adaptée est l’isolation thermique par l’extérieur (ITE). Encore peu répandue en France, c’est la solution la plus efficace car cette méthode réduit au maximum les ponts thermiques.
L'isolation du toit est également un point clef. En effet, le toit est le point le plus important de perte de chaleur en hiver mais c’est également lui qui en apporte le plus en été. L’isolation thermique en ce point doit donc être très performante.  
Les isolants rigides à base de fibre de bois offrent par ailleurs les meilleurs résultats lors d’une ITE, par leur capacité élevée de déphasage.


Conception bioclimatique et protections solaires

Une bonne protection de votre habitation contre la chaleur passe également par une conception intelligente du bâtiment, respectant les règles du bioclimatisme.
En fonction de votre zone d’habitation (définie par la RT 2005) et donc du climat du lieu d’habitation, l’architecture de votre maison peut influer sur le confort thermique.  Ces règles de bioclimatisme détermineront également le nombre d’ouvertures optimales ainsi que leur orientation idéale.
Enfin, les protections des ouvertures contre le soleil (des volets, aux écrans en passant par les auvents ou les débords de toit) sont aussi un atout de taille contre le soleil estival en limitant la surchauffe des pièces exposées.


Pour mieux appréhender ces techniques de construction, l’ADEME met à disposition de tous un guide recensant les bonnes pratiques en termes de construction et d’isolation de l’habitat.