Isolation thermique : les clefs du confort

Publié le : Lundi 05 septembre 2011

Une bonne isolation thermique et acoustique ne se limite pas au choix des matériaux. C’est un ensemble de pratiques et une mise en œuvre de qualité qui permettront à votre habitat une meilleure performance énergétique sur le long terme et qui peuvent également être déterminant dans l’accession au label BBC.

 

isonat

 

 

Partir sur des bases solides !

Les fondements d’une bonne isolation

L’isolation thermique d’une maison ou d’un appartement repose sur trois critères :

A cela, il faut ajouter la qualité de la pose, qui permet aux isolants thermiques posés d’offrir leur meilleur potentiel d’isolation et devra s’adapter au type à la construction concernée.
L’ensemble de ces critères vont définir la qualité de l’isolation de l’enveloppe de la maison et ainsi permettre une régulation optimale des flux thermiques et de l’humidité, été comme hiver.
 

La mise en œuvre

Lorsqu’une maison ou un appartement présente un défaut dans l’isolation : il est essentiel de mettre en évidence les parties de votre habitation les moins isolées pour pouvoir améliorer ou remplacer l’isolation thermique.
Pour qu’une enveloppe isolante soit complète vous pouvez consulter sur le site Isonat nos fiches sur les différentes techniques d’isolation thermique pour traiter les pertes de chaleur dans une habitation :
- l’isolation de la toiture par l’intérieur  ou en isolation par l’extérieur ;
- l’isolation des murs par l’intérieur ou en isolation par l’extérieur ;
- l’isolation des planchers ;
- l’isolation des combles habitables et perdus.

Il est également essentiel de vérifier la qualité isolante de vos « ouvertures volontaires » : portes, fenêtres … En effet, un mur bien isolé est inutile si l’air filtre au travers des montants de vos fenêtres !

 

L’entretien de l’isolation au quotidien


Sur la durée, ce sont également les bonnes habitudes des habitants d’une maison qui favoriseront la pérennité d’une isolation thermique : par exemple, en ventilant au minimum 5 minutes par jour les pièces humides (salle de bain, chambre, cuisine), on réduit considérablement le taux d’humidité des pièces !
Ce geste simple assaini parfaitement l’air ambiant et participe à la protection des isolants, en empêchant le développement de moisissures.