Du nouveau pour le label « Bâtiment biosourcé »

Depuis le 24 décembre, le label « Bâtiment biosourcé » est entré en vigueur. La publication de l’arrêté au Journal Officiel permet aujourd’hui de mieux connaître les conditions d’attribution de ce label, ainsi que les matériaux qu’il concerne.

Désormais, les bâtiments neufs pourront bénéficier, à la demande du maître d’ouvrage, d’un nouveau label dédié aux constructions intégrant un taux minimal de matériaux biosourcés et répondant aux caractéristiques qui leur sont associées. Ce label vise ainsi le renfort de la notion d’éco-construction dans l’habitat neuf, en dépassant les attentes de la RT 2012, tout en valorisant l’utilisation de matériaux naturels, durables et respectant l’environnement.

 

A qui est destiné le label « Bâtiment biosourcé » ?

Le label « Bâtiment biosourcé » peut être attribué aux constructions intégrant des matériaux biosourcés dans la mise en œuvre des aménagements extérieurs,  de la maçonnerie,  de la charpente, des menuiseries, des façades ou encore de l’isolation… 
Trois niveaux de label « Bâtiment biosourcé » sont aujourd’hui définis, préconisant un taux minimal d’utilisation de matériaux biosourcés dans la construction du bâtiment. Ce taux est calculé en fonction de l’usage principal du bâtiment et est exprimé en kilogramme par mètres carré de surface de plancher.

 

isonat

 

Quels sont les isolants éligibles ?

Pour la réalisation de l’isolation thermique d’une habitation, seuls certains isolants permettront l’obtention du label « Bâtiment biosourcé » :

Les isolants à base de fibres végétales (chanvre, lin, coton, ouate de cellulose, fibre de bois), en panneaux souples pour l’isolation des sols, des cloisons, des toitures et des plafonds:
- En rouleaux ou vrac avec un volume net d’isolant de 25 kg/m3 ;
- En panneaux rigides pour l’isolation des sols, des cloisons, des toitures et des plafonds  avec un volume net d’isolant de 110 kg/m3.
Les grosses bottes de paille ou paillettes en vrac tassées pour l’isolation des sols, des cloisons, des toitures et des plafonds avec un volume net de 40 kg/m3.
Les petites bottes de paille pour l’isolation des sols, des cloisons, des toitures et des plafonds avec un volume net de 80 kg/m3.

 

Quel taux de matériau de biosourcé pour quel bâtiment ?

Le taux minimum d’incorporation de matériaux biosourcés sera pour sa part calculé en fonction du type de bâtiment concerné :

isonat

A noter, l’obtention des différents niveaux de label est également soumis à l’utilisation de deux produits de construction biosourcés minimum, appartenant ou non à la même famille et remplissant des fonctions différentes. Le deuxième et le troisième niveau du label, nécessitent pour leur part la mise en œuvre d'au moins deux familles de produits de construction biosourcés.