De nouvelles préconisations pour l’isolation phonique de l’habitat

Le 11 juin, l’Académie nationale de médecine publiait dans un rapport de nouvelles préconisations en matière de réduction des nuisances sonores de l’habitat.
 

Une nuisance sous-estimée

Malgré les réglementations en matière de nuisance sonore (Nouvelle Réglementation Acoustique, RT 2012…), le rapport de l’Académie met en évidence que la part du bruit dans le confort de l’habitat est souvent reléguée bien après la performance thermique.
Une nuisance qui ne devrait pourtant pas être négligée au vu de son impact sanitaire et de son incidence sur le quotidien : 2 français sur 3 souffriraient en effet du bruit, particulièrement dans les grandes villes ou pour les personnes vivant dans l’ancien.

 

isonat

 

Les communes et les professionnels du bâtiment impliqués

Pour pallier à cet inconfort, l’Académie nationale de médecine préconiserait la création « d’offices du bruit » dans les municipalités, qui auraient une vocation d’écoute, de conseil et de médiation. De même les différents corps professionnels gravitant autour de l’habitat pourraient être sensibilisés et formés.

Les préconisations proposent en effet l'ajout d'une information sur les performances acoustiques de l'habitat lors des transactions immobilières ainsi que la formation et la qualification des entreprises pour les travaux d'acoustique, notamment dans la rénovation.

 

Bien isoler son habitation du bruit

Une isolation acoustique performante dans une habitation doit freiner la propagation des bruits provenant de l’extérieur, mais aussi ceux provenant de l’intérieur du bâtiment.
Afin d’identifier les sources de nuisances sonore, il est essentiel de faire appel à un diagnosticien pourra mettre en évidence les faiblesses de votre isolation acoustique.
Idéal pour l’isolation d’un studio d’enregistrement, Isonat Celflex permet également de réaliser l'isolation des pièces d’une habitation par l’intérieur de façon performante.