Actualités
2 minutes min

Christophe ROGIER est nommé Directeur Général d’Isonat

Face à des enjeux de rénovation énergétique des bâtiments d’une ampleur considérable et à un marché favorisé par le Plan de relance du Gouvernement, en tant que Directeur Général d’Isonat, Christophe ROGIER souhaite profiter de cette situation propice et anticiper les futures évolutions du secteur.

Pour ce faire, il gèrera deux phases d’investissement successives qui permettront à Isonat de doubler la capacité de production de son usine de Mably (42).

Ces financements d’un montant total de 5 millions d’Euros, permettront de passer à 19 000 tonnes de panneaux isolants de capacité annuelle en 2021 puis à 42 000 tonnes à l’horizon 2023.

L’amélioration des produits au cœur des réflexions et des recherches

Les volontés d’Isonat restent inchangées en ce début d’année 2021. Grâce à son savoir-faire industriel et à son Centre de Recherche, qu’il sollicite régulièrement, Isonat propose à ses clients des solutions toujours plus innovantes et durables, permettant une isolation performante tout en limitant l’empreinte carbone du bâtiment.

Christophe ROGIER souhaite poursuivre cette lancée de développement qualitatif et normatif des produits pour répondre au mieux aux besoins des clients et aux enjeux des nouvelles réglementations.

Il tient à accompagner la filière biosourcée et ses acteurs, qui poursuivent leurs innovations afin de produire des produits répondant aux problématiques de demain, notamment en lien avec la performance et la préservation de l’environnement.

« Mon objectif est de faire d’Isonat un acteur industriel incontournable et engagé afin de pouvoir répondre aux futures exigences en matière de qualité de construction et de confort de vie. Isonat s’inscrit dans une démarche continue d’amélioration de ses produits pour offrir à ses clients des solutions performantes et durables. Je souhaite qu’Isonat atteigne rapidement une capacité de production maximale à Mably, associée à une montée en compétences du personnel. Le doublement de la capacité de production de l’usine nous amènera à développer une politique active de recrutement avec l’embauche à terme de 30 à 40 personnes », explique Christophe ROGIER.