Bien mettre en œuvre une paroi perspirante

Dans une habitation, une « paroi perspirante » permet de réguler efficacement la  vapeur d’eau, tout en conservant l’étanchéité à l’air. Ces propriétés sont un véritable atout pour l’isolation thermique, si certaines règles de pose sont bien respectées.
 

L’alliée de l’isolation thermique

A la différence des parois classiques, les parois perspirantes permettent de réguler efficacement et naturellement l’humidité intérieure d’une maison.
Les parois perspirantes sont idéales pour les constructions à ossature bois : celles-ci permettent d’éviter la détérioration de la structure de l’habitation et assainissent l’air ambiant. En effet, correctement conçues celles-ci ne piègent pas l’humidité à l’intérieur des parois et diminuent ainsi les risques de dégradation du bois de la maison ou de l’isolant.


isonat
 

Les parois qui aiment le naturel

Au même titre que les maisons à ossature bois, la création de parois perspirantes est particulièrement adaptée à l’utilisation de matériaux naturels, notamment pour les isolants. En effet les isolants à base de fibres de bois ou de laine de chanvre ont la particularité d’absorber sans dommages (déformation, moisissures…) l’humidité ambiante. Les isolants en fibres de bois et les isolants en laine de chanvre sont donc aussi particulièrement recommandés pour leur durabilité et leur efficacité sur un plan thermique.
 

Bien isoler une paroi perspirante

Les parois perspirantes sont composées d’un bardage à l’extérieur puis d’un pare pluie (soit Isonat protect aéroplus, soit une couche d’Isonat rigide fiberwood duoprotect), espacés tout deux par une lame d’air ventilée. Vient ensuite l’isolant ainsi qu’un pare vapeur et enfin, après une nouvelle lame d’air, le parement intérieur.
Dans une paroi perspirante, le frein vapeur joue le rôle d’un filtre perméant, permettant à la vapeur de circuler facilement tout en préservant l’efficacité de l'étanchéité. 
Pour une efficacité optimale, la perméance des parois perspirantes doit être accentuée de l’intérieur vers l’extérieur afin que l’humidité ne soit pas bloquée dans la paroi et n’endommage ainsi la performance de l’isolant. Pour se faire, le pare vapeur doit être posé avec le plus grand soin, en essayant d’éliminer tous les « points de fuite » pour garantir l’étanchéité à l’air. La mise en œuvre doit donc être faite de façon continue et parfaitement jointée sur toute la surface intérieure de la paroi.

 

isonat


Attention : malgré leur efficacité, les parois perspirantes ne dispensent pas de l’utilisation d’une VMC à double flux. Seule une ventilation et une aération permanente peuvent satisfaire à un renouvellement d'air suffisant et à l'extraction d'air vicié. Cependant, la sollicitation de cet équipement sera moindre que pour une habitation aux parois classiques.