accueil > éco-isolation innovante > La qualité Isonat > Comment évaluer un isolant

COMMENT EVALUER UN ISOLANT


Choisir l’isolant adéquat, c’est s’assurer un maximum de confort et de performances. Plusieurs critères sont à prendre en compte, tant par le professionnel de la pose que par le particulier :

- les caractéristiques statiques : la conductivité et la capacité thermique, c’est-à-dire le comportement de l’isolant thermique vis-à-vis des flux de température
- les caractéristiques dynamiques : la diffusivité et l’effusivité, c’est-à-dire la vitesse à laquelle l’isolant gère le flux de température et le restitue
- la densité du matériau isolant : plus le matériau est dense, plus il bénéficiera d’une forte inertie, plus son coefficient de déphasage sera important


Evaluation d’un isolant thermique


Le lexique de l’isolation en quelques termes :

Chaque fiche technique des produits Isonat se veut la plus précise possible tout en restant compréhensible d’un non-professionnel. Ci-dessous quelques clés pour évaluer la qualité thermique d’un isolant, et comparer les produits Isonat entre eux afin d’en définir le plus adapté.




LES PERFORMANCES THERMIQUES :


Le lambda : la conductivité thermique

Le coefficient de conductivité thermique représente le pouvoir isolant du matériau, sa capacité à transmettre la chaleur.
Il est symbolisé par la lettre λ (lambda).
Il est exprimé en watt par mètre Kelvin (W/m.K)
A retenir : Plus le lambda est faible, plus le matériau est isolant.

Le R : la résistance thermique

Le R exprime la résistance de la paroi isolée au passage de la chaleur, selon une épaisseur donnée. Le flux de chaleur traversant une paroi est en effet dépendant de l’épaisseur de cette paroi (symbolisée par la lettre « e » et exprimée en mètres) et de sa conductivité thermique, le lambda (λ).
R = e/ λ et s’exprime en mètres carrés Kelvin par watt (m2.K/W)
A retenir : Plus R est grand, plus le matériau est isolant.


La pC : la capacité thermique

Le coefficient pC représente l’aptitude du matériau à stocker la chaleur. Il est exprimé en Whattheure par mètre cube °C (Wh/m3.°C) et se mesure en fonction de la masse volumique et de la chaleur spécifique du matériau.
A retenir : Plus la pC est élevée, plus la quantité d’énergie nécessaire pour élever sa température est importante. De ce fait, plus la pC est élevée, plus les variations de température des parois par rapport à l’air seront faibles, et plus la température intérieure sera régulière et agréable.


Inertie et déphasage

L’inertie du matériau isolant est garante du confort de la maison, en été comme en hiver. Elle représente la capacité du matériau à atténuer les variations de températures pour maintenir une ambiance stable.
Ce décalage temporel est appelé déphasage, et se calcule en heures.
Les performances thermiques générales du bâtiment ou de la maison sont directement influencées par la capacité de stockage (et donc d’inertie) de chaleur des matériaux isolants.
La facture énergétique est elle aussi liée aux performances des isolants, en chauffage comme en isolation.

Quel intérêt l’été ?

En pleine chaleur, les parois à forte inertie emmagasinent la fraicheur de la nuit et la restituent durant la journée, faisant barrière aux chaleurs excessives.
Mais une forte inertie ne suffit pas. Été comme hiver, il est essentiel de compléter la performance des isolants par une bonne ventilation. De plus, les combles et plafond ne doivent pas présenter une trop forte inertie, de sorte de ne pas retenir l’humidité et créer une condensation. Ces parties doivent être les mieux ventilées, afin d’évacuer la chaleur stockée en journée et de créer le flux.



Bien isoler une maison avec Isonat, c’est maîtriser ses futures dépenses énergétiques, mais c’est aussi apporter du confort à ses habitants...
Votre isolation thermique avec Isonat by Buitex