L'actualité de l'éco-isolation
et de l'éco-construction

Actualités d’Isonat, questions juridiques,
conseils, réflexions, initiatives, chantiers originaux, entreprises innovantes...
VOTRE CONTACT
EN RÉGION
Un projet, une question, un conseil, un point de vente...
Votre interlocuteur régional est disponible toute la semaine de 8:00 à 12:00 et de 14:00 à 18:00, le vendredi jusqu’à 17:00.
VOTRE CODE POSTAL
Avr 14
16

La fibre de bois : propriétés et utilisations d’un matériau éco-isolant

Fibre et laine de bois sont largement exploitées en isolation intérieure et extérieure. En cause, leurs qualités intrinsèques garantes d’excellentes performances thermiques et acoustiques. Le point sur un matériau décliné en panneaux isolants rigides, semi-rigides et flexibles en fonction des utilisations.
 

 
 

Des qualités naturelles multiples

La fibre de bois est élaborée à partir de chutes de bois. Côté performances, ce matériau isolant possède, outre ses qualités thermiques et acoustiques, un coefficient de déphasage important. Le transfert thermique entre l’extérieur et l’intérieur d’un bâtiment s’en trouve considérablement ralenti. A la clé : un confort thermique de qualité hiver comme été. 
 
Autre point fort de cet éco-isolant recyclable et biodégradable : son action sur la régulation hygrométrique d’un bâtiment. La fibre de bois préserve en effet de la condensation et de l’humidité, elle régule la diffusion et absorbe la vapeur d’eau. Déclinée en panneaux rigides, la fibre de bois, appelée aussi laine de bois, intervient également dans la fabrication de panneaux isolants flexibles et semi-flexibles.
 

Panneaux rigides et fibre de bois : pour l’extérieur

Particulièrement denses, les panneaux rigides en fibre de bois sont utilisés dans le cadre de travaux d’isolation de toiture et d’isolation thermique par l’extérieur. C’est le cas des panneaux rigides éco-isolants Isonat Fiberwood (Multisol 110, 140 et Duoprotect) by Buitex dont les propriétés assurent une efficacité redoutable contre les ponts thermiques.
 

Panneaux semi-flexibles et flexibles en laine de bois : pour l’intérieur

On parle ici de laine de bois car le matériau est moins dense pour garantir la souplesse des panneaux isolants. Produits par Buitex à partir de déchets issus de l’industrie du bois locale, les panneaux Isonat flex 40 constituent une solution d’éco-isolation économique pour les murs, les cloisons, les combles… Les panneaux Isonat plus 55 flex comportent un alliage de bois et de chanvre, l’un des éco-isolants les plus performants du marché. 
 
Bon à savoir : éco-responsable, la gamme Isonat by Buitex est entièrement fabriquée en France, à partir de produits issus de l’industrie du bois locale (à moins de 40 km de l’usine de production des panneaux). 
Avr 14
9

Isolation thermique : ITI ou ITE, quelle solution choisir ?

Pour optimiser les performances énergétiques d’un bâtiment, rien de tel qu’une isolation thermique appropriée. Pour cela, deux techniques existent :  la traditionnelle isolation par l’intérieur ou l’innovante isolation par l’extérieur. Avantages et inconvénients des deux approches.


Les plus et les moins de l’ITI

Largement plus économique que l’ITE, l’isolation par l’intérieur autorise une installation pièce par pièce car les murs reçoivent un complexe isolant thermique au niveau de leur face intérieure. Performance thermique globale et confort s’en trouvent améliorés, à l’instar de l’esthétique de l’intérieur du bâti qui bénéficie d’une rénovation de ses surfaces.

Côté acoustique, l’installation peut être complétée par la mise en place de systèmes thermo-acoustiques de type Isonat Celflex. Rapide et facile à mettre en œuvre, l’ITI peut cependant s’avérer contraignante en cas de présence de prises ou de canalisations à démonter. Par ailleurs, l’épaisseur des panneaux isolants entraîne une réduction de la surface des pièces. 
 

L’ITE : une solution deux en un

Également connue sous le terme d’enveloppe de la maison, l’isolation thermique par l’extérieur se pose autour de la façade d’un bâtiment. Elle supprime tous les risques de ponts thermiques et n’empiète pas sur la surface habitable. Des panneaux isolants en matière synthétique, minérale ou biosourcée (éco-isolants de type Isonat Fiberwoood) recouvrent ainsi les parois de l’habitation. Ces mêmes panneaux isolants sont ensuite « habillés » de panneaux d’embellissement de façade en pierre, en fibres de ciment ou en résines.

La toiture peut aussi être isolée sur le principe de l’isolation thermique par l’extérieur. A la clé, une solution d’isolation deux en un qui modifie également l’aspect de votre façade.

Bon à savoir : Les panneaux en fibres de bois Isonat Fiberwoood Multisol 140 et Duoprotect permettent l’application d’un enduit de finition pour un rendu façade plus «traditionnel». Une alternative esthétique aux systèmes de bardages. Isonat Fiberwood est la première gamme d’ITE 100% française certifiée ACERMI.


Pour en savoir plus au sujet des différentes techniques d’isolation thermique et des éco-isolants associés, rendez-vous sur la page http://www.isonat.com/isolation/type-applications.php

Avr 14
2

Objectif 500 000 logements : 50 premières mesures

Lancée par le gouvernement à la fin de l’année 2013, la démarche de concertation «Objectif 500 000» vise l’accélération de la construction et de la rénovation des logements. Objectif : passer de 332 000 logements (chiffres 2013) à 500 000 logements par an d’ici 2017.


 
 
Menée en collaboration avec les acteurs du logement et de la construction (promoteurs, architectes, artisans…), cette concertation a donné lieu à un rapport rendu en février dernier. De premières mesures ont été retenues. Parmi elles, 50 mesures de simplification ont d’ores et déjà été validées. 
 

Une mise à jour des règles pour plus de cohérence

En ligne de mire, les règles et les normes en vigueur. Dépoussiérage des normes obsolètes, association des professionnels à l‘élaboration des nouvelles règles de construction… Les mesures de simplification s’attachent à coller davantage aux réalités du secteur. Ainsi, la réglementation évoluera en fonction des retours d’expérience, les spécificités des territoires seront prises en compte et les règles respecteront le principe de proportionnalité au regard des enjeux. Par exemple, la réglementation « termites » applicable aux bâtiments neufs à l’échelle du département sera affinée selon une grille de zonage plus restreinte. Autre illustration : l’utilisation du bois en façade pour les grands bâtiments sera désormais autorisée dans la mesure où les nouveaux matériaux résistent au feu, rendant ainsi obsolète la réglementation incendie de 1986.
 

Une vision d’avenir 

La notion de bâtiment numérique sera encouragée pour inciter les professionnels à passer au bâtiment 2.0. La maquette numérique deviendra obligatoire pour les marchés public d’Etat à compter de 2017. En parallèle, Pour valoriser les innovations en terme de performance environnementale, un nouveau label sera créé en 2015. Parmi les professionnels de l’isolation thermique, certains fabricants proposent des solutions inscrites dans une démarche éco-performante. C’est le cas de Buitex, qui limite l’impact environnemental grâce à l’utilisation d’isolants biosourcés Isonat (fibre de bois, coton recyclé…). Pour en savoir plus au sujet de l’éco-isolation : http://www.isonat.com/eco-isolation/philosophie-isonat-isolation_1_1.html
Mars 14
25

Rénovation énergétique : les aides financières en 2014

Publié le 29 décembre 2013, l’article 74 de la loi de finances pour 2014 entraîne des modifications au niveau des différents dispositifs fiscaux liés aux travaux de rénovation énergétique. En ligne de mire, le CIDD, l’éco-PTZ et la TVA à taux réduit.

 

Un Crédit d’Impôt Développement Durable simplifié

Ramené à deux taux au lieu de dix, le CIDD concerne les rénovations lourdes d’isolation thermique de l’habitat (murs, toitures, parois vitrées), les chaudières à condensation et les équipements de production d’énergie utilisant une source d’énergie renouvelable. Il est réservé d’une part aux bouquets de travaux (deux au minimum), à hauteur de 25 % tandis que 15 % s’appliquent aux travaux hors bouquet (sous conditions de ressources). Le CIDD s’applique à tous puisqu’il concerne les propriétaires, les locataires ou les occupants à titre gratuit. Bon à savoir : il est cumulable avec la TVA à taux réduit et avec le dispositif de prêt à taux zéro pour les travaux d'amélioration de la performance énergétique des logements anciens (sous conditions de ressources). Plus de détails sur http://www.developpement-durable.gouv.fr/Quelle-est-la-finalite-du-credit-d.html
 

L’éco-PTZ prolongé et soumis à l’éco-conditionnalité

Prêt à taux zéro alloué aux travaux d'amélioration de la performance énergétique des logements anciens utilisés comme résidence principale, l’éco-PTZ concerne les propriétaires d’un logement antérieur à 1990. Aucune condition de ressources n’est exigée. L’accès à ce prêt est prolongé jusqu’au 31 décembre 2015. Fondée sur le principe de l’éco-conditionnalité, son obtention dépendra, à partir du 1er juillet 2014, de l’intervention d’une entreprise labellisée RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Les travaux éligibles concernent l’isolation thermique des toitures, des murs, des parois et portes ainsi que les travaux d’installation d’équipements de chauffages ou d’eau chaude. Pour en savoir plus au sujet de l’isolation et des isolants biosourcés : http://www.isonat.com/isolation/type-applications.php
 

La TVA à taux réduit 

Depuis le 1er janvier 2014, le taux applicable est fonction de la nature des travaux. Pour la plupart des travaux réalisés dans les logements, le taux est passé de 7 à 10 %.  Il concerne les travaux d’amélioration, d’aménagement et d’entretien. La TVA à 5,5 % s’applique aux travaux de rénovation énergétique (isolation thermique, systèmes de chauffage…). Dans les deux cas, les logements doivent avoir plus de deux ans et être affectés à l’habitation. La TVA à taux réduit concerne également les travaux induits par les améliorations (déplacement de radiateurs, dépose de sols…). Bon à savoir : pour bénéficier du taux de TVA à 10 ou à 5,5 %, l’achat des fournitures ainsi que la pose doivent être réalisés auprès d’une entreprise. Pour connaître les entreprises partenaires Isonat, contactez-nous ici
 
Mars 14
19

«J’éco-rénove, j’économise» : premier bilan du dispositif d’accompagnement d’aide à la rénovation énergétique

Lancé en septembre 2013 pour inciter les ménages à engager des travaux de rénovation énergétique, le dispositif « J’éco-rénove, j’économise » accompagne les particuliers dans leurs projets. L’état des lieux 6 mois après son lancement.


 
 
Inscrit dans le cadre du plan de rénovation énergétique de l’habitat qui vise la rénovation de 500 000 logements par an d’ici 2017 et la diminution de la consommation d’énergie des bâtiments à hauteur de 38 % pour 2020, le dispositif comptabilise 50 000 dossiers lancés pour un montant supérieur à 760 M€.
 

Conseil et information des particuliers en matière de rénovation énergétique

« J’éco-rénove, j’économise » fonctionne sur la base d’un partenariat avec l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), l’Anah (Agence nationale de l’habitat) et l’Anil (Agence nationale pour l’information sur le logement). Un dispositif de conseil et d’accompagnement des particuliers qui repose sur un numéro de téléphone unique (0 810 140 240) et un site internet http://renovation-info-service.gouv.fr sensés orienter l’utilisateur sur le « point rénovation info service » proche de chez lui parmi les 450 points présents à l’échelle nationale.
 

Un accompagnement opérationnel

Outre une information sur les dispositifs fiscaux à leur disposition, les ménages bénéficient d’un conseil relatif au financement de leur projet ainsi que d’évaluations chiffrées sur les économies à attendre des travaux de rénovation énergétique. Cette prestation de conseil global inclut la réalisation d’un diagnostic de performance énergétique, les préconisations techniques, le suivi du projet, une visite de fin de chantier et la validation des factures pour libération des fonds. 
 
Selon Youssef El Ouali, architecte du PACT de l'Est parisien (PRIS Anah) et conseiller Info Energie (PRIS Ademe) interviewé par batiactu.com, il s’agit de favoriser la mise en place de bouquets énergétiques performants. L’enveloppe des bâtiments doit bénéficier d’une isolation thermique de qualité au niveau des toits, des murs, des planchers. En complément, les systèmes de chauffage, d’eau chaude et de ventilation peuvent être revus dans une optique visant à privilégier les énergies renouvelables.
 
Isonat by Buitex propose une gamme d’éco-isolants performants. Utilisés dans le cadre de travaux d’isolation thermique et/ou acoustique, ses panneaux sont composés de fibre de bois, de chanvre, de textile recyclé ou de coton. Pour en savoir plus : http://www.isonat.com/isolation