L'actualité de l'éco-isolation
et de l'éco-construction

Actualités d’Isonat, questions juridiques,
conseils, réflexions, initiatives, chantiers originaux, entreprises innovantes...
VOTRE CONTACT
EN RÉGION
Un projet, une question, un conseil, un point de vente...
Votre interlocuteur régional est disponible toute la semaine de 8:00 à 12:00 et de 14:00 à 18:00, le vendredi jusqu’à 17:00.
VOTRE CODE POSTAL
Sept 14
23

Des résultats positifs pour le marché de l’isolation

Sur un marché de l’isolation en hausse de 6 % en 2014 (en volume et en m3), les ventes d’isolants biosourcés représenteraient plus de 8 % du marché ! Des résultats positifs tirés de l’enquête* de TBC Générateur d’Innovation, société de conseil et d’études spécialisée dans l’innovation pour le bâtiment et l’éco-construction. Explications.


 
 

Le marché de l’isolation se porte bien

La hausse des ventes d’isolants estimée à 6 % en 2014 correspond au volume commercialisé en m3. Si l’on considère le volume des ventes en superficie (m²), le secteur atteint une hausse de seulement 0.7 %. Les isolants biosourcés tirent leur épingle du jeu avec près de 6 % d’augmentation entre 2012 et 2014 en m². Ils représentent aujourd’hui plus de 8 % du marché !
 

Comment expliquer ce différentiel entre volume en m² et en m3 ? 

Que ce soit en construction ou en rénovation, les dernières réglementations thermiques imposent des épaisseurs de plus en plus importantes pour un nombre égal de m². Les ventes d’isolants pour les murs obtiennent ainsi 0.8 % d’augmentation en m² tandis que les ventes d’isolants pour toitures et combles affichent +0.6 %. A noter : avec 55 % des ventes totales, l’isolation thermique des toitures conserve la première place tandis que celle des murs représente 45 %.
 

Un marché porté par la rénovation et par l’isolation thermique par l’extérieur

Grâce aux nombreux chantiers de rénovation lancés en 2014, l’ancien arrive au niveau du neuf sur l’isolation des murs. L’isolation thermique par l’intérieur, toujours plébiscitée par les professionnels, affiche toutefois un recul depuis 2011 au profit de l’ITE qui représente désormais le quart du marché. Les professionnels sont formels au sujet de l’ITE : plus de la moitié d’entre eux pense que les ventes vont se développer en ITE.
 

Isonat : des isolants biosourcés pour l’isolation thermique intérieure et extérieure

Avec ses panneaux isolants en fibres naturelles (bois, chanvre, coton, textile recyclé…), Isonat by Buitex met à la disposition des professionnels et des particuliers une solution d’isolation thermique écologique, performante et compétitive. Pour découvrir toute la gamme de produits éco-responsables d’Isonat, rendez-vous ici
 
Pour en savoir plus au sujet de l’éco-isolation, cliquez ici
 
*Enquête menée par téléphone en juillet 2014, auprès 200 professionnels (fabricants d’isolants, des fournisseurs de matières premières, des distributeurs, des constructeurs, des syndicats, entreprises de pose…). Sources : Batirama.com, Batiactu.com.
 
 
Sept 14
17

Rénovation thermique : les points à isoler dans une maison

Vous vous apprêtez à lancer des travaux de rénovation thermique dans votre maison ? Toit, murs, planchers, fenêtres… attention à bien cibler les points clés qui vous permettront de réaliser des économies d’énergie ! 


 
 

Toit, murs, planchers, fenêtres : l’enveloppe du bâtiment

A lui seul, un toit non isolé représente 25 à 30 % de pertes de chaleur ! C’est la partie de l’habitation la plus exposée et donc celle à cibler en priorité. A noter : la technique de mise en œuvre dépend de la configuration des combles (perdus, aménageables ou habitables). Viennent ensuite les murs dont une absence d’isolation thermique peut engendrer entre 20 et 25 % de déperditions. Leur isolation peut être réalisée par l’intérieur ou par l’extérieur (ITE). Les fenêtres atteignent quant à elles les 10 à 15 %. Enfin, 7 à 10 % des pertes de chaleur d’un logement passent par les planchers bas.
 
Considérées ensemble, ces différentes parties de la maison constituent l’enveloppe du bâtiment. Une fois isolée, cette enveloppe empêche la chaleur de s’échapper en hiver ou d’entrer en été. Economies d’énergie garanties !
 

Isolation thermique : quels matériaux d’isolation choisir ?

Avec ses panneaux en fibres naturelles (bois, chanvre, textile recyclé, coton…), Isonat by Buitex propose une solution d’isolation thermique performante et éco-responsable. Qu’il s’agisse du toit, des planchers ou des murs, la solution Isonat se décline sous la forme de panneaux rigides ou semi-rigides faciles à découper et à poser. En prime, des performances non seulement thermiques mais aussi phoniques et hygrométriques !
 
Bon à savoir : pour le confort d’été, c’est la fibre de bois qui arrive en première place grâce à ses performances en matière de déphasage thermique.
 
Pour aller plus loin, rendez-vous sur le site d’Isonat à la page « Que faut-il isoler dans une habitation ? ».

 

Sept 14
10

Isolation écologique d’une sous-toiture : étapes et mode d’emploi

A elle seule, la toiture d’une maison non isolée représente plus de 30 % de déperditions énergétiques. C’est donc la zone par laquelle commencer vos travaux d’isolation thermique. Explications détaillées et tutoriel vidéo pour réaliser votre chantier à l’aide de panneaux éco-isolants en fibres de bois et de chanvre Isonat by Buitex.


 
 

L’isolation d’une toiture étape par étape

Une première couche de panneaux isolants Isonat Plus 55 Flex ou Isonat Flex 40 est installée entre les chevrons de la toiture. Leur épaisseur correspond à celle des chevrons. Des panneaux isolants de 120 mm viennent recouvrir cette première couche. Ils sont fixés directement sur les chevrons. Pour finaliser, des liteaux sont posés sur l’ensemble afin d’accueillir plaques de plâtre ou lambris.
 

Première étape : découpe et pose des panneaux entre les chevrons

Après avoir mesuré l’espace entre chaque chevron, il convient de découper les panneaux Isonat Plus 55 Flex ou Isonat Flex 40 aux dimensions. Facile, la découpe est réalisée à la main, avec ou sans outil particulier (un simple couteau à dents peut convenir).

 
L’astuce : l’ajout de 2 cm en hauteur et en largeur aux dimensions requises permet de coincer les panneaux entre les chevrons. Ainsi calés, ils isolent parfaitement la surface recouverte. 
 
 

Deuxième étape : installation d’une seconde couche de panneaux isolants

Pour poser la seconde couche de panneaux isolants, chaque chevron est repéré à l’aide d’une marque visible au niveau du mur. Cette fois-ci, des panneaux avec voile de confort sont utilisés. Objectif : visser chaque panneau en son centre et à trois endroits (haut, milieu, bas) directement dans les chevrons.

 
Pour ce faire, confectionner des carrés (7 cm x 7 cm) dans un carton assez fort. Y insérer une vis suffisamment longue pour traverser le panneau et se fixer dans les chevrons. Positionner chaque carré sur le voile de confort d’un panneau et visser. Une fois les trois vis de fixation en place, positionner le panneau au niveau du toit et visser sur le chevron. 

 
Bon à savoir : Le carré de carton empêche la vis de s’enfoncer dans le panneau. Les espaces restés vides accueilleront des morceaux de panneau aux dimensions et rentrés en force entre le mur et le panneau voisin.
 

Dernière étape : l’habillage

Pour habiller votre plafond après la pose de l’isolation thermique, il convient d’installer des tasseaux de bois pour y fixer lambris ou plaques de plâtres.

 

Focus sur la solution naturelle Isonat

Naturels, les panneaux Isonat plus 55 Flex mixent fibres de bois et de chanvre. Une composition qui leur assure de hautes performances thermiques et phoniques. Les panneaux Isonat Flex 40 utilisent quant à eux de la fibre de bois et des fibres textiles recyclées. Les plus de ces deux produits durables : un confort d’hiver et d’été incomparable et une densité importante qui évite tout affaissement.
 

Le tutoriel vidéo

Pour visionner la pose d’une solution d’isolation thermique en sous-toiture avec le rédacteur en chef de « Bricoler côté maison » Robert Longechal, cliquez ici
 
Pour en savoir plus au sujet des panneaux en fibres de bois et chanvre d’Isonat by Buitex, rendez-vous :
sur la fiche produit
 
Sept 14
3

Rénovation énergétique : label RGE et éco-conditionnalité

Le principe d’éco-conditionnalité des aides à la rénovation énergétique entre en vigueur au 1er septembre. Pour bénéficier des dispositifs d’aides fiscales, les particuliers engagés dans des travaux d’économie d’énergie devront faire appel à des professionnels labellisés RGE . Explications.


 
 

Eco-PTZ et crédit d’impôt vert soumis à l’éco-conditionnalité

Travaux d’isolation thermique (ITI, ITE), d’installation ou de remplacement d’un système de chauffage doivent désormais être assurés par des professionnels RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Ce label garantit les compétences de l’entreprise en matière d’efficacité énergétique. Pour bénéficier de l’Eco-prêt à taux zéro, les particuliers devront faire appel à un professionnel labellisé dès le 1er septembre 2014. Cette obligation prend effet au 1er janvier 2015 pour ce qui concerne le crédit d’impôt vert
 

D’autres aides à la rénovation énergétique

Les aides publiques vont être renforcées pour permettre au plus grand nombre de rénover son habitat. Les travaux de rénovation engagés entre le 1er septembre et le 31 décembre 2015 bénéficieront d’un allègement fiscal simplifié et renforcé à hauteur de 30 % du montant des travaux (aide plafonnée). Ce dispositif sera accompagné de la mise en place d’un chèque énergie distribué aux ménages à revenus modestes pour les aider à financer leurs factures d’énergie. Enfin, des opérations de tiers-financement devraient permettre d’avancer le coût des travaux aux particuliers.
 

Vous souhaitez entreprendre des travaux d’isolation thermique par l’intérieur ou par l’extérieur ?

Isonat by Buitex vous propose des solutions d’éco-isolation en fibres de bois. Naturelle et performante, la fibre de bois est exploitée sous la forme de panneaux rigides ou semi-rigides à poser soi-même ou à faire poser par un professionnel qualifié.
 
Pour obtenir la liste des professionnels labellisés RGE, rendez-vous sur le site site http://renovation-info-service.gouv.fr
Aoû 14
27

Rénovation énergétique : BBC et le dispositif drômois DORéMI

Installée à Die, l’entreprise BBC s’inscrit dans le processus DORéMI (Dipositif Opérationnel de Rénovation Energétique des Maisons Individuelles) lancé par les élus de la vallée de la Drôme. Eric  Bompard, son dirigeant, revient sur la démarche qui anime les professionnels du groupement. 
 
 
Rénovation énergetique des maisons individuelles
 

Rénovations basse énergie dans la Drôme

DORéMI a lancé une vaste campagne de communication auprès des particuliers souhaitant bénéficier d’un accompagnement à la rénovation énergétique de leur habitat. Le challenge : « permettre à un bâtiment qualifié de "passoire thermique" d’atteindre, après rénovation, une consommation énergétique de 50 KWh/m² ».  Pour ce faire, cinq groupements professionnels ont été constitués.
 

isolation maison ossature bois
 

Groupements professionnels : une démarche globale et solidaire

Connue pour la réalisation de façades traditionnelles et de murs en pierres, l’entreprise BBC a développé son activité sur trois axes distincts : travaux de rénovation lourde, interventions de proximité et rénovation énergétique. L’entreprise a toujours cultivé des partenariats avec des professionnels aux compétences complémentaires (menuiserie, chauffage, ventilation, électricité…). C’est donc tout naturellement qu’elle  a répondu à l’appel lancé par DORéMI, aux côtés de ses partenaires habituels. 
 
Coordinateur du chantier pilote, Eric Bompard souligne un des aspects essentiels nécessaires au bon fonctionnement du groupement professionnel : la solidarité. Une nouvelle façon de travailler ensemble qui s’exprime de différentes manières : mutualisation des moyens logistiques et de transport, échanges constants, réflexion globale…
 

isolant thermique
 
 

L’organisation des projets de rénovation thermique

A l’issue d’une première réunion sur site, les professionnels établissent une première solution chiffrée pour la rénovation thermique du bâtiment. Isolation des murs, des combles, remplacement de fenêtres et/ou du système de chauffage… L’étude initiale donne lieu à une seconde réunion de travail entre tous les intervenants. Objectif : construire une proposition globale optimisée en terme de tarif et de consommation énergétique. Une fois la proposition validée, chaque corps de métier peut intervenir de concert avec les autres.
 
A terme, le dispositif DORéMI vise la rénovation massive des maisons individuelles et des petits bâtiments collectifs construits avant la première réglementation thermique. Soit environ 15 000 chantiers potentiels.
 

isolation phonique cloison